La première règle du Krav-Club est :
"Il n'y a pas de règle dans la rue."

Comme je vous l'avais dit dans l'article "Préparatifs du stage Krav-Maga Militaire", je viens de passer une grosse semaine au "MIC", la formation des instructeurs de Krav-Maga militaire et je vais vous raconter cette aventure hors norme !

Jean-Paul montre une technique

Jean-Paul montre une technique

Le MIC 2018 de KRAVolution

Il s'est déroulé au sein du 4eme régiment étranger, c'est à dire dans l'école de la légion étrangère. En effet nos instructeurs forment des légionaires depuis des années et nous entretenons de très bonnes relations avec la légion. Cette édition était exceptionnelle part les effectifs en présence : une cinquantaine, avec beaucoup d'Allemands et deux instructrices venues de loin : le Canada !

Une fois tout le monde arrivé, au régiment nous sommes partis en bus sur les lieux du stage, une ferme de la légion en plein campagne. Ces fermes au confort rustiques permettent d'accéder à des lieux d'exercices et de manœuvres sur place et d'endurcir les légionnaires.

L'organisation

La vie quotidienne était organisée par les cadres de la légion qui participaient avec nous au stage. Nous devions ainsi participer à la levée des couleurs, nous déplacer en colonne et nous rassembler en rang. Notre stage était plus court que les "séjours" que font les jeunes légionnaires en ferme et la discipline n'était pas aussi rigoureuse que pour eux, mais nous avons vécu dans des conditions matérielles très proches de celles des légionnaires.

Nous avons ainsi mangé la plus part du temps des sachets de ration et de temps en temps nous avons pu profiter des restes de la cuisine du Caporal Chef qui gère la ferme. La nuit nous avons dormis sur des lits de camps avec nos sacs de couchages. J'ai d'ailleurs été bien content d'être venu équipé sérieusement car certaines nuits étaient fraîches. Surtout quand des camarades laissent la fenêtre ouverte pour faire sécher leur linge !

L'objectif est de former des instructeurs qui peuvent rapidement s'adapter au mode de vie des unités qu'ils forment car ils cohabitent avec elles le temps de l'instruction. On imagine bien qu'un instructeur qui ne supporte pas le lit de camp ou qui n'est jamais à l'heure ne travaillera pas longtemps au contact de militaires...

Les légionaires ont vraiment été formidables, ils nous ont fait découvrir leur monde avec un parfait mélange d'exigence et de bienveillance. Ils ne nous ont jamais pris de haut et c'était vraiment intéressant de discuter avec eux de la réalité du terrain et de leur façon de travailler.

Le Krav-Maga militaire

Les militaires n'ont pas le temps d'apprendre des dizaines et des dizaines de techniques complexes, il faut encore plus que pour les civils pouvoir réagir à de nombreuses menaces avec des réponses similaires.

Les dangers auxquels font face les soldats sont également différents, ainsi les thèmes abordés étaient :

  • A mains nues contre
    • Attaques au couteau
    • Attaques au bâton
    • Menaces avec avec arme de poing
    • Menaces avec un fusil
  • Avec une arme de poing ou un fusil en main, faire face à
    • Des attaques au bâton
    • Des attaques au couteau
  • Maîtriser un individu, le menotter et le fouiller

Nous avons eu la chance de travailler le combat armé en milieu ouvert et urbain. Le but n'est pas de savoir l'enseigner aux militaires, c'est leur métier, mais de comprendre dans quel contexte et avec quelles contraintes les techniques de Krav-Maga sont utilisées en condition réelles.

Enfin nous avons eu des présentations sur le cadre légal de la légitime défense et les risques terroristes.

Les mises en situations militaires

Tout au long du stage un nouvel élèves de jour était désigné quotidiennement pour assurer l'interface entre le groupe et les cadres. Il devait par exemple sonner le réveil, transmettre les consignes, servir de point de contact pour les autres élèves en cas de problèmes et gérer les déplacement du groupes et les rassemblements. Il devait également désigner les stagiaires en charges des "TIG" pour travaux d'intérêts généraux, c'est à dire les corvées, mais aussi les tours de garde pour la nuit.

Pour comprendre les efforts que doivent faire les militaires nous avons fait une initiation au parcours d'obstacle et au parcours aquatique. Pour ce dernier nous avons fait un passage individuel et un en équipe avec un manequin à transporter.

Tout au long du stage des petites surprises concoctées par les cadres ont permis d'éprouver la capacité de chacun à rapidement se mobiliser et s'adapter.

La marche et le test

Pour clôturer le stage nous avons réalisé une marche de nuit d'environ 25 kilomètres entre la ferme et le régiment avec un bivouac à l'arrivée.

Le lendemain matin, le test final a permis d'évaluer les stagiaires avant de les diplômer. Après un échauffement libre toutes les techniques ont été déroulées par thèmes avant de les réaliser sous forme de "drill" (exercices sous pression). Ensuite une séquence de plusieurs combats pied-poing à permis de tester l'agressivité :D Et enfin l'épreuve physique avec 120 pompes 120 squats et 120 adbos était là pour voir le niveau physique mais aussi la détermination.

Bilan et remerciements

Ce stage était vraiment une expérience exceptionnelle par le niveau de l'enseignement technique, le cadre militaire, l'organisation rigoureuse et la camaraderie au sein du groupe !

Je tiens donc à remercier Jean-Paul Jauffret et Pierre Marques pour leur enseignement, l'adjudant Stéphane Chabaud pour l'organisation du stage, tous les membres de la légion qui ont participé au stage avec nous ou qui l'ont permis par leurs actions et tous les stagiaires avec qui j'ai partagé cette aventure ! Merci également à Marcel Jardinier qui a réalisé les vidéos durant le stage.

La photo de groupe

Si vous avez une remarque, laissez un commentaire en dessous.

Faites attention à vous.

PS : je suis bien sur les vidéos mais pour me reconnaître il faut savoir que je me suis fait une coupe de cheveux militaire ;)

Article suivantArticle précédent

ÇA VOUS A PLU ?Vous voulez avoir directement tous les nouveaux articles ?Oui, je veux recevoir les nouveaux articles par mailNon, je prends le risque de rater des articlesVOUS RECEVREZ TOUS NOS CONTENUS DANS LA NEWSLETTER !Veuillez entrer une adresse mail valideEntrez votre adresse mail